L'aide de la Fed va aux spéculateurs

Par Bouligab le 09/23/08 - Paru dans Economie-international | 2 commentaires

La crise financière actuellement à l'oeuvre aux États-Unis, et prochainement partout dans le monde, est sur toutes les bouches. La Réserve fédérale états-unienne (Fed) avance un plan de 700 milliards pour éviter un effondrement de l'économie. Mais cette aide est directement octroyée aux fauteurs de troubles, aux responsables de la crise: les entreprises spéculatrices.

L'origine de la crise, grosso modo, réside dans la spéculation immobilière des dernières années. Les banques et autres entreprises financières états-uniennes ont compté sur l'augmentation du prix des maisons et logements - qui était une bulle - pour accorder des centaines de milliers d'hypothèques à haut risque, c'est-à-dire, qui n'allaient probablement pas être remboursées. Ce qui devait arriver arriva: un nombre encore inconnu (en croissance) d'acheteurs de maisons firent faillite. Les banques ne furent pas remboursées. (Ce qu'elles avaient prévu). Mais les maisons dont elles sont maintenant propriétaires ont baissé de valeur, et ne se vendent plus, ou à perte.

Résultat: des dizaines d'entre elles, avec un ensemble de compagnies financières qui assuraient les hypothèques, sont sur le bord de la faillite. Qui dit faillite des banques, dit énormes problèmes pour tout le monde.

Résultat 2: des milliers, voire des dizaines de milliers ou plus, de familles états-uniennes se retrouvent à la rue, en faillite personnelle.

Pour sauver l'économie, le gouvernement états-unien annonce qu'il va acheter pour 700 milliards de dollars d'hypothèques qui ne seront jamais remboursées. Cette mesure donne de l'argent aux banques et les soulage de leurs pertes, laissant les contribuables états-uniens payer pour l'irresponsabilité des banques.

Au lieu de donner le même montant aux familles et aux individus peu fortunés en défaut de paiement, pour qu'ils puissent ainsi rembourser leurs hypothèques, tuer la crise à la source, et atténuer la souffrance des moins nantis, le gouvernement Bush a choisi de faire un cadeau aux spéculateurs irresponsables et d'ignorer la détresse des gens ordinaires, premières victimes.

 


  • Paru dans Economie-international | 2 commentaires | Articles lus 2914 fois.
  • Vote : Moyenne de 2.97 / 5 pour 309 votes.
  • 1 2 3 4 5
  • Merci de voter!








X
Aime notre page Facebook:
Pour recevoir les meilleures videos choc, insolites et touchantes directement dans ton newsfeed! Des buzz garantis!