L’infarctus chez la femme est confondu avec les crises d’anxiété

Par Lise le 03/18/14 - Paru dans Sante | 0 commentaires

Une étude a été faite à l’Université McGill de Montréal, car les chercheurs se demandaient pourquoi le taux de mortalité était plus élevé chez les femmes victimes d’un infarctus que chez la gent masculine.

Selon cette étude canadienne, les femmes sont plus à risque de mourir d’un infarctus du myocarde que les hommes, car leurs diagnostics sont souvent faussés ! En effet, lors du triage, on croit souvent à tort qu’il s’agit de crises d’anxiété ou d’angoisse plutôt que d’un infarctus.

Ils ont donc interrogé plus de 1000 patients dont l’âge se situait entre 18 et 55 ans, et ce, dans 24 hôpitaux du Canada, un dans l’État américain et un en Suisse. Tous ces patients qui ont répondu à un questionnaire avaient été hospitalisés dans les 24 heures pour un syndrome coronarien aigu.

La différence entre les femmes et les hommes était que celles-ci avaient un revenu moindre que les hommes, qu’elles avaient plus de risques de faire du diabète et de l’hypertension ; de plus, des membres de leur famille avaient une maladie cardiaque ; et elles étaient plus enclines à faire une dépression ou des crises d’angoisse.

Il en est donc ressorti que les électrocardiogrammes et les défibrillations étaient pratiqués plus rapidement chez les hommes que chez les femmes, parce que le nombre de patients présentant des douleurs au thorax à cause d’une crise d’anxiété était plus important chez la femme. De plus, ce qui n’arrange rien, le syndrome coronarien aigu est plus rare chez les jeunes de sexe féminin.

 


  • Paru dans Sante | 0 commentaires | Articles lus 1980 fois.
  • Vote : Moyenne de 2.99 / 5 pour 158 votes.
  • 1 2 3 4 5
  • Merci de voter!








X
Aime notre page Facebook:
Pour recevoir les meilleures videos choc, insolites et touchantes directement dans ton newsfeed! Des buzz garantis!