Fours à bois interdits pour les restaurateurs de Montréal

Par Calixte le 01/30/12 - Paru dans Politique | 0 commentaires

Après l'interdiction prise par la Ville de Montréal, en 2009, d'interdire le chauffage au bois, des restaurateurs se sont vu infliger des amendes pour non-respect de cette réglementation. Certains restaurateurs continuent d'utiliser des fours à bois traditionnels, au grand dam de leurs voisins qui se plaignent de devoir supporter de forts effluves de bois fumé.

Pour se conformer à la législation, les restaurateurs doivent équiper leur établissement d'un système de ventilation à bois, qui réduit l'émission de particules fines dans l'air. Un tel équipement coûte entre 75 000 et 100 000 $ aux propriétaires ; ce qui explique les réticences de certains à investir dans ce système. La Ville de Montréal refuse d'annuler les amendes, rappelant que les infractions relèvent du droit pénal et que les propriétaires de ces restaurants ont eu deux ans pour effectuer les modifications nécessaires.

Selon les experts, cette réglementation est indispensable pour protéger la qualité de l'air ; neuf heures de combustion dans un four à bois équivaudraient à émettre la même quantité de particules polluantes qu'un véhicule roulant pendant 18 000 kilomètres. La Ville de Montréal espère ainsi réduire les phénomènes de smogs hivernaux.

 


  • Paru dans Politique | 0 commentaires | Articles lus 1454 fois.
  • Vote : Moyenne de 3.03 / 5 pour 155 votes.
  • 1 2 3 4 5
  • Merci de voter!








X
Aime notre page Facebook:
Pour recevoir les meilleures videos choc, insolites et touchantes directement dans ton newsfeed! Des buzz garantis!