Greenpeace demande la fermeture de Gentilly-2

Par Calixte le 04/14/11 - Paru dans Sante | 0 commentaires

Après le séisme qui s’est produit au Japon et la catastrophe nucléaire, en cours à la centrale de Fukushima, de nombreux opposants au nucléaire réclament ardemment le démantèlement des centrales nucléaires. Au Canada, il y a cinq centrales en action, dont une située sur le sol québécois, la centrale de Gentilly-2.

Hier matin, des manifestants, appartenant à l’organisation Greenpeace, ont bloqué l’accès au siège social d’Hydro-Québec, à Montréal. Arrivés à 6 h 30 du matin, cette dizaine d’activistes s’est enchaînée aux portes d’entrée du site, situé boulevard René-Lévesque Ouest. Ils ont été arrêtés après deux heures de blocage. Ces manifestants réclament la fermeture de la centrale nucléaire Gentilly-2. Afin d’illustrer la dangerosité des centrales, ils s’étaient vêtus de combinaisons blanches et étaient munis de cylindres jaunes, censés contenir des matières radioactives.

Il faut rappeler qu’Hydro-Québec souhaite reconstruire la centrale de Gentilly - qui est vétuste - et que la facture de ce chantier est estimée à deux milliards de dollars. La Commission canadienne de sûreté nucléaire a commencé à débattre sur l’opportunité de renouveler le permis d’exploitation de cette centrale. Beaucoup réclament la fermeture de cette structure en fin de vie, à l’heure où le Québec fait état d’un surplus d’énergie. Cette question de la sûreté nucléaire sera assurément l'un des débats importants des prochaines années.

 


  • Paru dans Sante | 0 commentaires | Articles lus 1929 fois.
  • Vote : Moyenne de 2.95 / 5 pour 171 votes.
  • 1 2 3 4 5
  • Merci de voter!








X
Aime notre page Facebook:
Pour recevoir les meilleures videos choc, insolites et touchantes directement dans ton newsfeed! Des buzz garantis!