Sanctions contre les auteurs d'intimidation

Par Calixte le 12/05/11 - Paru dans Politique | 0 commentaires

Après le tragique suicide de Marjorie Raymond, cette semaine, la question de la violence dans les milieux scolaires se pose de nouveau. L'adolescente, qui s'est pendue en début de semaine dernière, en Gaspésie, était régulièrement sujette à des tentatives d'intimidation de la part de ses camarades. Une semaine après, l'émotion est toujours aussi vive. Le centre d'aide Tel-jeunes est d'ailleurs submergé d'appels de jeunes en détresse, appels provenant de toutes les régions du Québec.

Des camarades de la jeune fille sont aujourd'hui pris pour cible, accusés d'avoir indirectement provoqué son suicide. Des messages d'insultes se propagent sur les réseaux sociaux, qui constituent les médias préférés de ces jeunes. Samedi, la jeune Marjorie a été incinérée dans son village natal, en présence de sa famille et du comédien Jasmin Roy, porte-parole de la Fondation du même nom, qui lutte contre les phénomènes d'intimidation. Une marche pour dénoncer l'intimidation a également eu lieu samedi, à Montréal.

De son côté, le Parti québécois demande au gouvernement de prendre des mesures concrètes pour remédier au harcèlement scolaire. En réponse, la ministre de l'Éducation, Line Beauchamp, affirme être favorable à une législation sur le sujet, tout en reconnaissant qu'il sera difficile de la faire appliquer sur Internet. Une des propositions vise à supprimer les profils facebook des élèves reconnus coupables de harcèlement.

 


  • Paru dans Politique | 0 commentaires | Articles lus 1533 fois.
  • Vote : Moyenne de 2.94 / 5 pour 179 votes.
  • 1 2 3 4 5
  • Merci de voter!








X
Aime notre page Facebook:
Pour recevoir les meilleures videos choc, insolites et touchantes directement dans ton newsfeed! Des buzz garantis!