Les vins québécois en pleine croissance

Par Calixte le 09/07/11 - Paru dans Economie | 0 commentaires

La fin de l’été rime avec les traditionnelles récoltes de fruits en tout genre. Parmi ces récoltes, celle pour le vin est très attendue. Cette période de vendanges débute plus ou moins à la même période en fonction des conditions météorologiques. Il y a quelques décennies encore, la production de vins était encore à un stade confidentiel au Québec, mais l’engouement des consommateurs pour cette boisson, ainsi que la qualité des productions québécoises ont entraîné un vif regain d’intérêt pour cette boisson.

Le Québec n’a rien à envier à son voisin américain, car il dispose de régions viticoles particulièrement renommées. L’Estrie, la Montérégie et l'île d'Orléans constituent certains des viviers de cette production. Presque 300 hectares sont cultivés afin de proposer aux Québécois des bouteilles de provenance locale, 22 litres de vin sont bus chaque année au Québec.

Le seul point négatif concerne toujours le prix de ces vins québécois qui est plus cher que les vins internationaux. La vente de vins de la province ne représente encore qu’une faible proportion des ventes globales de la SAQ.

 


  • Paru dans Economie | 0 commentaires | Articles lus 1546 fois.
  • Vote : Moyenne de 3.03 / 5 pour 173 votes.
  • 1 2 3 4 5
  • Merci de voter!








X
Aime notre page Facebook:
Pour recevoir les meilleures videos choc, insolites et touchantes directement dans ton newsfeed! Des buzz garantis!