La douleur: attention à l'auto-médication

Par Celine le 02/25/09

Il y a différentes formes de douleurs: lancinante, violente par à-coups, sourde, irrégulière, croissante... et différents degrès. A la fois nécessaire, puisqu'elle nous prévient d'une anomalie mettant notre corps en danger (comme dans le cas d'une carrie), et détestée, la recherche tend à lutter contre elle. Et enfin, le corps médical s'entend pour affirmer depuis peu que personne n'a à souffrir, à quelque moment que ce soit d'une maladie. Les pompes à morphine se multiplient,

et le patient évalue lui-même son niveau de douleur, car aucun autre moyen ne permet encore de le faire à sa place. Au niveau de l'auto-médication, l'anti-douleur s'est démocratisé ces dernières décennies, au point que l'on se demande parfois si le corps ne finit pas par s'habituer à ces produits, pour ne plus en ressentir l'effet, si ce n'est endommager l'organisme.

Aux Etats-Unis, une enquête récente a voulu alerter l'opinion sur l'usage excesssif d'anti-douleurs, à l'origine de 56 000 hospitalisations chaque année. A noter que dans ce pays, ce genre de médicament dit d'auto-médication - que le patient s'administre de son propre chef sans l'avis d'un spécialiste quelconque - est en vente libre non seulement dans les officines, mais aussi dans les supermarchés, au même titre que les pansements. De nombreuses overdoses de paracétamol ont été enregistrées, avec une centaine de décès à la clé. A l'origine de ces overdoses notamment, la présence du paracétamol n'est pas toujours indiquée sur la boîte, mais sur la notice, parmi la composition.

Mais sans aller jusqu'à l'overdose, qui résulte d'une grande consommation sur un court laps de temps, il existe un danger quant à la consommation régulière tout au long d'une vie. Notamment des complications rénales et hépatiques. Il convient donc d'en parler avec son médecin ou son pharmacien, en cas de prise fréquente et régulière de paracétamol.

Mais le paracétamol est pourtant considéré comme le moins agressif des anti-douleurs pour le système digestif. L'aspirine, par exemple, est à prendre avec parcimonie, même si nous lui reconnaissons désormais des propriétés efficaces pour protéger entre autres des risques de l'infarctus, en fluidifiant le sang. Elle est en effet très irritante pour la bouche et l'ensemble de l'appareil digestif.

Ne jouez donc pas à l'apprenti sorcier et renseignez-vous bien auprès de personnes compétentes qui sauront vous conseiller.




Le Cri, Edvard Munch



Merci de voter

Moyenne de 4.22/5 pour 49VOTES.

  • avatar

    Quels sont les symptômes d'une crise d'appendicite?

    J ai eu une grosse douleur du cote droit plié en deux de douleur envie de vomir bouffée de chaleur et frissons; dois je consulter ou pas car la douleur est parti environ 1 a 2h après. j ai toujours une petite douleur, mais supportable.

60 caractères maximum, 4 mots minimum.

20 mots minimum s.v.p






Sante et Beaute


Apportez-nous votre aide pour rendre QuébecTop meilleur !

Si vous remarquez un article offensant, erroné et/ou contenant plusieurs fautes d'orthographe, S.V.P communiquez avec nous.


Devenir Rédacteur sur QcTop

  • Articles connexes

  • 11/25/09

    Douleur dos : Avoir des douleurs au niveau du dos est très désagréable. Quoi faire en cas de douleu...
  • 11/18/09

    Accouchement sans douleur : L'accouchement est un défi de taille pour chaque femme. L'une et l'autre n'ont pas le...
  • 10/10/09

    Douleur gauche : Les crises cardiaques sont très graves. Elles exposent au risque de mort subite. Les ...



Annoncer sur QcTop



X
Aime notre page Facebook:
Pour recevoir les meilleures videos choc, insolites et touchantes directement dans ton newsfeed! Des buzz garantis!