Tout savoir sur l'indemnisation assedic

Par Karlee21 le 04/18/12

Un salarié français qui perd son emploi peut prétendre à une prise en charge pour faire face à cette situation. Jusqu’en 2008, l’indemnisation de chômage était payée par le biais de l’assedic. Ceci est valable pour les salariés de l’industrie et du commerce. Le reversement des indemnisations se faisait alors dans un cadre rigoureux.

La première chose à connaître sur l’indemnisation des assedics est qu’elle n’opère que sur une durée précise. L’âge et les périodes de travail du salarié concerné déterminent cette durée. À la base, la durée d’indemnisation est égale à celle de l’affiliation. Il faut toutefois avoir cotisé pendant au moins 4 mois, soit l’équivalent de 610 heures ou 122 jours de travail. Les moins de 50 ans doivent avoir totalisé cette durée d’affiliation sur les 28 derniers mois. Cette période s’étend à 36 mois pour les plus de 50 ans. En sachant que les 50 ans et plus ont droit à un maximum de 36 mois d’indemnisation, et 24 mois pour les moins de 50 ans. Cette grille opère pour les contrats de travail ayant pris fin depuis le 2 avril 2009. Une autre grille définit la durée d’indemnisation pour les licenciements engagés avant le 1er avril 2009.

Il importe de noter que le versement de l’indemnisation de l’assedic est soumis à un délai de carence. Celui-ci est calculé en fonction de la situation de chaque employé. Un délai de base de 7 jours est appliqué. Le nombre de jours de congés payés au salarié y est ajouté, le cas échéant. Les personnes touchant des indemnités de départ verront également se prolonger le délai de carence de leur indemnisation assedic. Le nombre de jours supplémentaires est calculé en divisant le montant des indemnités par le salaire de référence journalier. Le calcul du montant de l’indemnisation assedic constitue enfin autre affaire. La base du calcul est le salaire journalier de référence ou SJR. Deux formules sont appliquées pour déterminer le montant brut de l’indemnité à verser. L’intéressé touchera, soit 40, 4% du SJR majoré de 11, 34 euros par jour, soit 57, 4% du SJR. C’est le montant le plus élevé qui est retenu.

Pour bénéficier effectivement de son droit aux indemnités de chômage, le salarié en rupture de contrat doit s’inscrire comme demandeur d’emploi. Il doit, en plus, être physiquement apte à exercer et ne pas avoir quitté le précédent emploi sur son initiative.


Achetez des photos de jobless Dreamstime.com Dreamstime.com - Low Cost Premium Stock Photos
image photo : Losing the job image photo : Job hunting image photo : Euros background

Merci de voter

Moyenne de 4.05/5 pour 19VOTES.

60 caractères maximum, 4 mots minimum.

20 mots minimum s.v.p






Sante et Beaute


Apportez-nous votre aide pour rendre QuébecTop meilleur !

Si vous remarquez un article offensant, erroné et/ou contenant plusieurs fautes d'orthographe, S.V.P communiquez avec nous.


Devenir Rédacteur sur QcTop

  • Articles connexes

  • 02/28/10

    Calcul assedic : Afin de calculer au mieux vos droits au Assedic, vous devez faire une déclaration men...
  • 02/03/10

    Unidialog assedic : A présent, le service unidialogue n’existe plus en tant que tel, mais il est toujours...
  • 09/03/09

    Assedic : Avant toutes démarches de recherche d'emplois en France, il faut d'abord s'inscrire a...



Annoncer sur QcTop



X
Aime notre page Facebook:
Pour recevoir les meilleures videos choc, insolites et touchantes directement dans ton newsfeed! Des buzz garantis!